Baccarat 2021
Quatrième semaine consécutive d'entrainement tactique pour la 4e BAC.
   Après trois semaines passées en mer dans le cadre de l’exercice Cormoran 21 (reportage à lire ici), la 4e brigade d’aérocombat (BAC) pris la direction du Larzac afin de poursuivre son entraînement tactique au combat aéroterrestre de haute intensité en prenant part à l’exercice Baccarat 21.
 
Se préparer au combat :
Exercice annuel majeur de préparation au combat en terrain libre, Baccarat vise à entretenir les capacités, les savoir-faire et les modes d’action des unités de la 4e BAC en matière d’aérocombat face à un ennemi aguerri équipé de matériels de dernière génération et capable de mener un combat symétrique de haute intensité. Cette cinquième édition, organisée du 15 au 21 octobre, se déroulait sur un rectangle de 80 kilomètres de large et 120 kilomètres de profondeur à travers les départements de l’Aveyron, de la Lozère et du Cantal. Exercice interarmes et interallié, requérant une préparation exigeante et minutieuse, Baccarat implique à chaque édition des moyens considérables, tant humain que matériels. Cette année, plus de 1300 militaires français, espagnols et américains, treize unités de l’armée de Terre (infanterie, génie, soutien, artillerie, service des essences et de santé), des postes de commandement numérisés et plus d’une trentaine d’hélicoptères de combat étaient ainsi engagés.
Baccarat 21 s’inscrivait directement dans le prolongement de l’exercice amphibie interarmées Cormoran 21. Les opérations menées à l’occasion de Baccarat étaient donc réalisées sur la même dynamique et dans la continuité du scénario développé lors de Cormoran. Par des manœuvres héliportés massives, l’objectif de Baccarat 21 était de continuer sur le même fil conducteur en repoussant toujours plus l’ennemie tout en neutralisant les poches de résistance et en saisissant divers points d’intérêt. Ici aussi, le scénario n’était pas connu à l’avance des participants et le résultat des différentes actions quotidiennes influait sur la stratégie adoptée et la conduite à tenir lors des manœuvres suivantes.
Durant six jours, les actions s’enchaînèrent donc à un rythme soutenu, de jour comme de nuit.
 
32 hélicoptères engagés :
Véritable fer de lance de l’armée de terre dans le domaine de l’aérocombat, la 4e BAC avait déployé pour l’occasion de nombreux moyens héliportés provenant des trois régiments d’hélicoptères de combat (RHC) qu’elle a sous ses ordres, à savoir le 1er, le 3e et le 5e RHC. Le plus gros détachement était assuré par le 1er RHC qui avait établi ses quartiers sur l’aérodrome de Millau-Larzac avec pas moins de quatre Caïman, quatre Tigre et six Gazelle. Le 5e, équipé de deux Cougar, deux Caïman, deux Tigre et deux Gazelle était déployé en pleine nature sur une FOB (Forward Operating Base - Base opérationnelle avancée) du côté de Saint-Affrique et le 3e, avec deux Puma et quatre Gazelle, l’était de son côté aux alentours de Tiergues.
À l’instar des précédentes éditions, Baccarat 21 revêtait également une dimension interalliée. Outre la présence de soldats américains du 1/16e de marines, les hélicoptères français étaient appuyés pendant toute la durée de l’exercice par un détachement des Fuerzas AeroMobiles del Ejercito de Tierra (FAMET) comprenant 38 militaires dont 12 pilotes, deux Tigre HAD, un Cougar et un Super Puma. C’était la troisième fois qu’un détachement des forces aéromobiles de l'armée de terre espagnole, homologue de l’aviation légère de l’armée de terre (ALAT), participait à Baccarat. L’intégration de détachements étrangers alliés dans ce type d’exercice a toujours été très productive. Cet coopération multinationale permet par exemple de favoriser les échanges sur les façons de faire ou sur les procédures et in-fine d’accroître significativement l’interopérabilité des unités. À noter que contrairement aux Tigre HAD français qui emportent le missile américain AGM-114 Hellfire, les Tigre espagnoles étaient équipés du missile antichar Spike de conception israélienne.

Baccarat 21 aura été la conclusion de quatre semaines consécutives d’entraînement continu et intensif au combat de haute intensité. Ces quatre semaines auront constitué un véritable test grandeur nature pour l'état-major et tous les acteurs impliqués. Baccarat s’est imposé au fil des ans comme un événement incontournable destiné à maintenir la préparation opérationnelle et la qualification des unités de la 4e BAC à leur plus haut niveau. Dans le contexte international particulièrement préoccupant que l’on connaît aujourd’hui, Baccarat semble donc, sans nul doute, promis à un bel avenir. Rendez-vous en 2022.
 
Tous mes remerciements vont à l’équipe communication de la 4e brigade d’aérocombat ainsi qu’au personnel du 1er RHC pour leur aide précieuse à la réalisation de ce reportage.

Texte & photo : Julien Gernez

------------------------------

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-332B1 Super Puma - Spanish Army - BTRANS

NH Industrie NH90-TTH - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-532UL Cougar - French Army - 5e RHC

Aérospatiale AS-532UL Cougar - Spanish Army - BHELMA IV

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - Spanish Army - BHELA I

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - Spanish Army - BHELA I

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-332B1 Super Puma - Spanish Army - BTRANS

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-532UL Cougar - French Army - 5e RHC

NH Industrie NH90-TTH - French Army - 1er RHC

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342L1 Gazelle - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-332B1 Super Puma - Spanish Army - BTRANS

Aérospatiale AS-532UL Cougar - Spanish Army - BHELMA IV

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - Spanish Army - BHELA I

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

NH Industrie NH90-TTH - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-332B1 Super Puma - Spanish Army - BTRANS

Sud Aviation AS-342L1 Gazelle - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - Spanish Army - BHELA I

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

NH Industrie NH90-TTH - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-532UL Cougar - Spanish Army - BHELMA IV

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-332B1 Super Puma - Spanish Army - BTRANS

Aérospatiale AS-532UL Cougar - Spanish Army - BHELMA IV

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-532UL Cougar - French Army - 5e RHC

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342L1 Gazelle - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-532UL Cougar - Spanish Army - BHELMA IV

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342L1 Gazelle - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-332B1 Super Puma - Spanish Army - BTRANS

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - Spanish Army - BHELA I

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342L1 Gazelle - French Army - 1er RHC

NH Industrie NH90-TTH - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-532UL Cougar - Spanish Army - BHELMA IV

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342L1 Gazelle - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-532UL Cougar - Spanish Army - BHELMA IV

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - French Army - 1er RHC

NH Industrie NH90-TTH - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

Sud Aviation AS-342M Gazelle - French Army - 1er RHC

NH Industrie NH90-TTH - French Army - 1er RHC

NH Industrie NH90-TTH - French Army - 1er RHC

Eurocopter EC-665 Tigre HAD - Spanish Army - BHELA I

Sud Aviation AS-342L1 Gazelle - French Army - 1er RHC

Aérospatiale AS-332B1 Super Puma - Spanish Army - BTRANS

Back to Top